Participation aux frais de port :

1 € TTC pour un livre, 2 € pour deux, 3 € au-delà



Editions

Amitiés Spirituelles

Les forces mystiques

et la conduite de la vie

 

Extrait

Mon propos est de vous entretenir d'un sujet très ancien et toujours nouveau; il va d'ailleurs, dans les années prochaines, redevenir d'une passionnante actualité. C'est notre Ami éternel, le Christ, de qui nous essaierons de nous souvenir ensemble, bien que nos réminiscences ne puissent jamais être que des balbutiements. Le Christ, personne ne Le connaît, sauf Lui-même, le Père qui L'envoie et l'Esprit qui Le sert. Aucune créature — vous entendez, je dis : aucune — n'a fait que L'entr'apercevoir. Le regard scrutateur des maîtres de la théologie, le coeur enflammé des saints, la méditation des philosophes n'ont jamais saisi que l'un des mille scintillements qui frangent Son auréole cosmique. L'Angelico se préparait par le jeûne à peindre ses célestes figures et les traçait en pleurant d'amour et de compassion. Par quelles pénitences brûlantes, par quelles larmes adorantes celui qui prétend dire l'intime du Verbe ne devrait-il pas préluder à son discours ?

Je serai donc au-dessous de ma tâche, très certainement. Il faut alors que vous m'aidiez. Aussi bien — quoique sans comparaison — Jésus fit-II peu de miracles à Nazareth, parce que Ses compatriotes étaient incrédules.

Vous avez compris que c'est votre foi que je réclame. Votre foi, non en moi, mais en ce que je dis; non en ce que je fais, mais en Celui de qui je veux vous parler. Si, dès que je me mets en votre présence, j'assume envers vous certaines responsabilités et surtout celle de vous être utile, vous aussi, par le seul fait que vous êtes venus, contractez des devoirs, ou plutôt des obligations, envers l'idéal qui est notre commun souci.

Il existe là une réciprocité mutuelle comme entre collaborateurs.

Si je prends la hardiesse de vous entretenir des réalités éternelles, je vous fais la promesse tacite de vous les rendre sensibles, vivantes, de leur donner corps, de vous faire toucher leurs présences immanentes sous les voiles des banalités quotidiennes. Il faut que je vous rende possible la découverte de nouveaux modes de pensée, d'amour et d'action. Il faut que des paysages inconnus se déploient en vous. Il faut que je vous enlève au-dessus du terre à terre; que je vous enivre de l'ivresse du Ciel; que vous vous preniez à flamber comme de vivantes, d'inextinguibles torches; que la soif du Ciel vous dessèche; que la fringale du sacrifice vous consume; que quelque chose enfin se lève dans vos coeurs, à chacun, et crie : Servir, servir, voila mon voeu.

Me sera-t-il donné de susciter cet élan ? Et si une telle force répond à mon indigne prière, son effet durera-t-il encore lorsque vous aurez passé ce seuil ?

Il n'importe; l'effort doit être tenté, même si on le prévoit peu durable.

*

Les devoirs de l'orateur sont tellement lourds, vous le voyez, que l'aide de son public lui est nécessaire.

Ici s'ouvrent deux écoles.

Je pourrais flatter d'abord le penchant inné des hommes pour le merveilleux, et très doucement, petit à petit, le convertir en goût des choses éternelles.

Ou bien je puis, ouvertement, attaquer la magie; les initiations, les sagesses ésotériques, en montrer les bases précaires et les horizons en somme étroits; puis construire sur ces ruines un temple nouveau, ou une chapelle.

Mais la première méthode me semble un peu diplomatique; et, quant à la seconde, je sais que le Ciel n'aime pas qu'on démolisse, non plus qu'on galvanise des cadavres. Lorsqu'une créature ou une institution deviennent inutiles, elles tombent d'elles-mêmes. Que ferais-je donc, au cas où vos désirs ne correspondraient pas aux miens ? Je vous proposerai un effort. Voici : Ce que j'ai à vous dire est encore plus simple que ce que la religion nous enseigne. N'attendez de moi que des notions connues, mais oubliées, enfouies en vous sous des alluvions nombreuses. Certaines de ces idées vous paraîtront incroyables, peutêtre; mais, parce que votre âme les a déjà entendues autrefois, au seuil de l'éternité antérieure, vous me croirez, si rudement que je heurte les formes actuelles de votre

Mental.

Je vous demande d'abord votre attention.

Ce livre renferme tout un système de pensées pour la conduite de la vie. Inspirées directement de l’Evangile, ces pensées s’imposent à la conscience et elles sont accessibles à tout cœur qui cherche sincèrement la vérité. L’essentiel pour en tirer le fruit, est de les mettre en pratique.

Livre entier accessible