les amitiés spirituelles

Soit en paroles, soit dans des écrits, notre fondateur est désigné souvent par le prénom et le nom de :


P A U L   S E D I R


Il les a effectivement employés pour son premier petit livre :


Les Tempéraments, d’après Jacob BOEHME publié en 1894, chez CHAMUEL


Ce fut la SEULE FOIS où il a mentionné le prénom de PAUL.

Désormais le prénom disparaît définitivement de tous ses écrits : la réédition de ce premier livre, ses articles dans des revues de l’époque, ses autres livres, sa signature, l’inscription sur sa tombe, etc.

La déclaration des Amitiés Spirituelles au moment de leur fondation en 1920 indique :


Yvon LE LOUP, homme de lettres, alias SEDIR, Président


Toutes les publications des Amitiés Spirituelles portent le seul nom de SEDIR.

Tout en reconnaissant la valeur relative de la Lettre par rapport à l’Esprit, nous respectons, par souci de la Vérité la décision de notre guide. Et nous demandons à ceux qui le citent de faire de même.

Yvon LE LOUP a choisi le pseudonyme de SEDIR dans le livre de Louis-Claude de Saint-Martin : LE CROCODILE, ou la guerre du bien et du mal arrivée sous le règne de Louis XV - Poème épico-magique, Ed. Originale en 1799.

Le personnage de SEDIR y est présenté comme suit :

« Cet honnête et fidèle magistrat chargé de la sureté de Paris donne ses ordres à toutes les troupes dont il peut disposer. Sa vigilance a souvent prévenu ou dissipé des émeutes. Quoi qu’il soit fait, par la douceur de son caractère et la candeur de son âme, pour être dans un autre emploi que celui qu’il occupait, et pour frayer avec d’autres hommes que des espions, il avait conservé cette place par attachement pour le bien de la capitale, et qu’il le remplissait avec une dignité et une justice qui le faisait honorer de tout le monde ».

A propos d’un prénom et d’un pseudonyme par Jacques Sardin